Cancer colorectal : faites-vous dépister

28 février 2019

La CPAM se mobilise pour Mars bleu

Chaque année, le cancer colorectal touche près de 45 000 personnes en France, le plus souvent après 50 ans. Il est également responsable de 18 000 décès, ce qui le place à la 2e place des cancers les plus meurtriers. Pourtant, un simple dépistage à réaliser chez soi permet de sauver des vies.
Dans le cadre de Mars Bleu, mois de promotion du dépistage organisé du cancer colorectal, la CPAM de Roubaix – Tourcoing et ses partenaires se mobilisent pour sensibiliser les assurés, âgés entre 50 et 74 ans, à l’importance de réaliser un dépistage.

Pour tout savoir sur le dépistage organisé du cancer colorectal, des stands d’information sont organisés :

  • le mardi 5 mars, de 9h à 12h, CPAM de Roubaix (6, rue Rémy Cogghe) ;
  • le mardi 12 mars, de 9h à 12h, CPAM de Tourcoing (2, place Sébastopol) ;
  • le mardi 19 mars, de 9h à 12h, CPAM de Villeneuve d’Ascq (51, boulevard de Valmy) ;
  • le mercredi 27 mars, de 12h à 16h, au centre commercial Grand Rue à Roubaix, en partenariat avec le Centre Hospitalier de Roubaix et le CCAS de Roubaix.

D’autres manifestations se dérouleront :

  • le jeudi 14 mars, de 10h à 16h, salle Richard Lejeune de Roubaix (21, rue d’Anzin) en partenariat avec le CCAS de Roubaix et la Mutualité Française ;
  • le lundi 25 mars, de 10h à 17h, au Centre Hospitalier Dron de Tourcoing (155, rue du Président Coty) ;
  • le jeudi 25 avril, de 9h30 à 17h30, à la salle Roger Salengro de Wattrelos (rue Emile Basly).

Lors de ces événements, des professionnels de santé accueilleront le public pour une visite au cœur d’un côlon géant, pour mieux comprendre l’évolution de cette maladie, ses traitements et sa prévention.

Le dépistage organisé en pratique

Qui est concerné par le dépistage organisé du cancer colorectal ?

Entre 50 et 74 ans, les assurés sont invités par courrier, tous les deux ans, à consulter leur médecin traitant afin d’obtenir un test de dépistage. Cette invitation est envoyée par le Centre de Coordination des Dépistages des Cancers des Hauts-de-France.
En fonction du niveau de risque du patient, le médecin oriente vers la modalité de dépistage adaptée à chaque situation. Dans 80% des cas, le test immunologique est remis. Il permet de détecter un cancer à un stade précoce et d’augmenter les chances de guérison.

Comment réaliser le test de dépistage ?

Le test est à réaliser chez soi en suivant le mode d’emploi détaillé. En pratique, ce test consiste à prélever un échantillon des selles qui vise à déceler la présence de sang humain. Il doit ensuite être adressé, dans un délai de 48 heures, à un laboratoire d’analyses agréé pour le dépistage organisé, à l’aide de l’enveloppe pré-affranchie, fournie avec le kit de dépistage. En cas de positivité du test, une coloscopie est ensuite réalisée (dans 95.5% des cas, le résultat est négatif). Il est primordial de réaliser ce dépistage tous les deux ans : les polypes qui apparaissent sur la paroi interne du côlon et du rectum peuvent mettre une dizaine d’années avant d’évoluer en cancer.

Est-ce que le test est gratuit ?

Le test et sa lecture sont pris en charge à 100 %. La consultation est prise en charge dans les conditions habituelles, de même que la coloscopie quand elle est prescrite.